emballage


emballage

emballage [ ɑ̃balaʒ ] n. m.
XVIe; de emballer
1Action d'emballer. conditionnement, empaquetage. Frais de port et d'emballage. Emballage sous vide. Papier d'emballage.
2Ce qui sert à emballer, enveloppes de matière et de forme diverses dans lesquelles on emballe. Principaux emballages : ampoule, bâche, ballotin, banne, baril, berlingot, bidon, blister, bocal, boîte, bourriche, bouteille, brique, cadre, cageot, cagette, caisse, carton, châssis, coffret, conteneur, corbeille, cornet, couffin, étui, film, flacon, flein, harasse, malle, pack, panier, poche, pot, sac, sachet, toilette, tonneau, touque, tourie, tube, valise. Emballage consigné. Emballage perdu.
Spécialt Caisse, carton, enveloppe de papier fort servant à emballer. Jeter des emballages vides.
3(de s'emballer) Sport Effort décisif d'un coureur cycliste en fin de course, terminé par le sprint.

emballage nom masculin Action d'emballer ; conditionnement, empaquetage. Tout ce qui sert à emballer (papier, carton, caisse, etc.). Familier. Sprint à l'arrivée d'une course. ● emballage (expressions) nom masculin Emballage-prime, prime sous forme de conditionnement réutilisable (par exemple, verre à moutarde). Papier d'emballage, papier utilisé pour protéger un produit ou un objet, et parfois le présenter. Toile d'emballage, toile tissée à larges mailles, dont on enveloppe les objets à emballer. ● emballage (synonymes) nom masculin Action d' emballer ; conditionnement, empaquetage.
Synonymes :
Contraires :
- déballage

emballage
n. m.
d1./d Action d'emballer. Expédier un paquet franco de port et d'emballage.
d2./d Ce dans quoi on emballe un objet.
Emballage perdu, non remboursé par le vendeur ou l'expéditeur.
Emballage consigné, remboursé.

⇒EMBALLAGE, subst. masc.
A.— [Correspond à emballer A] Action d'emballer; résultat de cette action. Emballage des livres (HUYSMANS, Oblat, t. 2, 1903, p. 206). Enfin, les articles terminés sont « conditionnés » : triage, ramassage, enveloppage et emballage en boîtes ou en paquets (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p. 20).
P. méton. Ce qui sert à emballer. Emballage consigné. Un tube d'emballage (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 434) :
1. ... lequel placard était rempli du haut en bas de boîtes et de cartons qui s'empilaient les uns sur les autres, tous les emballages sur quoi Elena avait pu mettre la main ou dérober à ses sœurs, boîtes à chapeaux, cartons de chaussures, coffrets à gants, cornets peints...
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 134.
2. Je veux parler de l'emballage perdu. De moins en moins les commerçants reprennent les emballages vides, sous l'action d'influences diverses, la concurrence des matières plastiques, le transport, l'emmagasinage, le nettoyage.
C. DUVAL, Verre, 1966, p. 123.
En partic. Toile d'emballage. Toile tissée à larges mailles pour emballer. On s'abritait à l'aventure sous une toile d'emballage ou sous des rameaux coupés dans la forêt (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 407). Papier d'emballage. Papier résistant qui sert à confectionner les paquets. Le paquet était enveloppé d'un beau papier d'emballage vert, et ficelé (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 95).
Arg. Rafle de police. Ceux qui craignent la rafle, l'emballage en masse, se résignent à marcher toute la nuit (Le Radical ds BRUANT, 1901, p. 188).
B.— [Correspond à emballer B] CYCLISME. Accélération brutale et désordonnée des coureurs au moment du sprint. Le coureur [cycliste] ne devient un homme de premier ordre que lorsqu'il est arrivé à acquérir un emballage final foudroyant (BAUDRY DE SAUNIER, Cycl., 1892, p. 412).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Av. 1547 « action d'emballer » (Ord. de Fr. Ier sur le faict de la just., f° 117 v° ds GDF. Compl.); 2. 1664 « ce qui sert à emballer » (d'apr. SAVARY DES BRUSLONS, Dict. universel de comm.); 3. 1891 « rafle de la police » (MÉTÉNIER, Lutte pour amour, p. 217); 4. 1892 cyclisme (BAUDRY DE SAUNIER, loc. cit.). Dér. du rad. de emballer; suff. -age. Fréq. abs. littér. :105.

emballage [ɑ̃balaʒ] n. m.
ÉTYM. XVIe; de emballer.
1 Action d'emballer; résultat de cette action. Conditionnement, empaquetage. || Frais de port et d'emballage. || Technique de l'emballage. || L'emballage des fruits nécessite une main-d'œuvre spécialisée. || Station de traitement et d'emballage des fruits.
2 Comm. Ce qui sert à emballer; enveloppes de matière et de forme diverses dans lesquelles on emballe. Ampoule, bâche, balle, ballot, banne, bannette, baril, berlingot, bidon, billot, blister (anglic.), brique (1., b), bocal, boîte, bonbonne, bourriche, bouteille, cabas, cadre, cageot, cagette, caisse (pleine, à claire-voie), caissette, cantine, caque, carton, cartouche, châssis, cloyère, colis, contenant, conteneur, corbeille, cornet, couffe, couffin, estagnon, étui, flacon, flein, foudre, fût, futaille, group, harasse, housse, layette, malle, mallette, manne, mannequin, mannette, pack (anglic.), palette (cit. 1.2), panier (rectangulaire, rond), paquet, paquetage, plateau, poche, pochette, pot, sac, sachet, scouffin, toile, toilette, tonneau, tonnelet, touque, tourie, tube, valise. || Caisse d'emballage (→ Bandage, cit. 2; corps, cit. 13).Papier d'emballage. || Standardisation des emballages. || Fabricant d'emballages. Emballeur, layetier. || Fabrique d'emballages. Caisserie, layeterie. || Emballages de protection, de présentation, de décoration. || Emballages sous vide. || Emballages des produits destinés au transport, à la vente. || Emballages à retourner. || Emballage consigné. || Emballages vides.(1935, in D. D. L.). || Emballages perdus, que l'expéditeur ne reprend pas (→ A jeter).Emballage visible, représentant (par des dessins ou des images) la nature du produit contenu à l'intérieur. || Emballage au mètre. || Marchandises sans emballage. Pêle-mêle, vrac (en vrac).Emballage en fer, à armature métallique; en bois (liteaux, bois tranché); en osier, en jonc, en roseau; en toile; en jute; en carton (carton plat, ondulé, goudronné); en papier (fort, papier-toile goudronné, acétate de cellulose, d'étain, d'aluminium, sulfurisé); en matière plastique, en plastique. || Le capitonnage des emballages, au moyen d'un revêtement intérieur (copeau, fibre de bois, foin, fougère, frisure, hypne, liège, mousse, ouate, paille, paillon, sciure). || Le cerclage, le cloutage, le plombage d'un emballage. Agrafeuse, pince, tendeur.Accessoires d'emballage : agrafe, attache, bande, barre, bouchon, capsule, coin (protecteur), corde, cornière, crampon, étiquette, feuillard, ficelle, muselet, plaque…Cour. Caisse, carton, enveloppe de papier fort servant à emballer. || Jeter des emballages vides.
1 Il y a plusieurs manières d'emballer les marchandises; les unes s'emballent seulement avec de la paille et de la grosse toile; les autres dans des bannes ou bannettes d'osier ou de bois de châtaignier, ou dans des caisses de bois de sapin qu'on couvre d'une toile cirée grasse, toute chaude (…) dans tous ces emballages on coud la toile avec de la ficelle et une grosse aiguille et on la serre par-dessus avec une forte corde, qui faisant plusieurs tours de divers sens autour du ballot, aboutit à un des coins, où elle est enfin liée et arrêtée.
Encyclopédie (Diderot), artEmballer.
2 On jette, au mendiant de la vitre, un festin.
Et quand tu sors, vieux dieu, grelottant sous tes toiles
D'emballage (…)
Mallarmé, Poésies, « L'aumône ».
3 Par suite d'emballages insuffisants, défectueux, les trois quarts des objets envoyés de France arrivent ici détériorés, brisés.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 855.
4 La lutte contre les emballages perdus est commencée, en divers pays. Pour certains usages, il s'agit d'interdictions simples. Comme les verboten ne peuvent pas suffire, une taxe sur les emballages et récipients en verre, en plastique, etc., rendra général le retour (récipient consigné), qui a été abandonné plus encore par négligence qu'en raison de son coût.
A. Sauvy, Croissance zéro ?, p. 244.
3 Argot. Rafle de police. Emballer (2.).
4 (1884, in Petiot; de s'emballer). Sports. Se dit, en parlant de coureurs, spécialement des cyclistes (qui semblent alors s'emballer), de l'effort décisif qu'ils produisent à la fin d'une course et qui se termine par le sprint. || Il a été lâché à l'emballage.
CONTR. Déballage.
DÉR. Emballagiste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • emballage — EMBALLAGE. s. mas. Il se dit De l action de celui qui emballe, et des choses qui servent à emballer. Travailler à l emballage …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • emballage — Emballage. s. m. Action de celuy qui emballe. Il faut payer l emballage …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Emballage — (fr., spr. Angballahsch), 1) der Umschlag od. Behälter, worin Waaren verpackt werden; daher Emballiren, Waaren in Wachstuch od. Leinwand einnähen; doppelt emballiren, in Stroh u. Matten, od. in doppelten Fässern verpacken; 2) in kaufmännischen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Emballage — (franz., spr. angbălāsch ), »Verpackung«, wie Packpapier, Wachstuch, Säcke, nicht aber auch Kisten, Fässer, Flaschen, Blechdosen etc., in die zu versendende Waren gepackt werden; in kaufmännischen Rechnungen auch soviel wie Packkosten, d.h. der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Emballage — (frz., spr. angballahsch ), äußere Umhüllung eines Frachtstücks; emballieren, einballen, verpacken …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Emballage — (Verpackung), das Verpackungsmateriale, das verwendet wird, um eine Handelsware oder sonstigen Gegenstand für die Beförderung geeignet zu machen. Die E. kann bestehen in Holz oder Blechkisten, Lattenverschlägen, Packleinwand, Papier; die Behälter …   Enzyklopädie des Eisenbahnwesens

  • Emballage — (frz. angballahsch), der Umschlag, in den Waaren verpackt werden; emballiren, Waaren in Papier, Packleinwand etc. verpacken …   Herders Conversations-Lexikon

  • Emballage — Emballage,die:⇨Verpackung …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • Emballage — Un emballage est un objet destiné à contenir et à protéger des marchandises, à permettre leur manutention et leur acheminement du producteur au consommateur ou à l’utilisateur, et à assurer leur présentation[1]. Sommaire 1 Étymologie 2 Types… …   Wikipédia en Français

  • EMBALLAGE — s. m. Il se dit de L action de celui qui emballe, et Des choses qui servent à emballer. Travailler à l emballage. Il s est chargé de l emballage de ces marchandises. L emballage a coûté tant. Frais d emballage.   Toile d emballage, Sorte de toile …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)